Dentiste Equin Muriel TUDZIARZ

Le soin dans le respect de l’animal, calme et patience avant tout…

  • Accueil
  • > LES PATHOLOGIES REMARQUABLES
LES PATHOLOGIES REMARQUABLES

CAS N°1 MAUVAISE IMPLANTATION DES INCISIVES SUR AMERICAN MINIATURE HORSE

Cette implantation anarchique des incisives supérieures est sans doute due à un choc ancien, dont les circonstances sont inconnues du propriétaire.

Le devoir du dentiste dans ce cas est, tout d’abord, la recherche d’une éventuelle souffrance… en l’occurrence dans ce cas, les tests n’ont montré aucune sensibilité particulière aux palpations;
ceci fait, je recherche alors une gêne éventuelle aux mouvements masticatoires ou à la fonction de ciseaux pour fibres longues(herbe,foin…) des incisives.
Dans ce cas précis les deux explorations se sont avérées négatives… ce petit cheval peut s’alimenter tout à fait normalement il est donc inutile de travailler les incisives le contact entre les incisives supérieures est inférieures est malgré tout, satisfaisant et permet une usure suffisante pour l’instant.
Bien sûr il est à surveiller régulièrement… au cours des années à venir un travail léger et régulier sur incisives sera sans doute à faire en plus du nivellement classique sur les tables dentaires.

vuedeface.jpg

vue latérale droite

vue latérale

CAS N° 2 PREMOLAIRE RISQUANT DE PERCER L’EMI MANDIBULE SUR CHEVAL DE SPORT DE 6 ANS

Ce cas remarquable à été bien entendu traité en association avec un vétérinaire équin de manière chirurgicale.

Sur ce jeune cheval de sport de 6 ans en parfaite santé, une anomalie majeure apparaît vers l’âge de 5 ans:

La troisième prémolaire inférieure droite est dans l’impossibilité de pousser faute de place… en raison de sa mauvaise implantation,elle butte sur ses voisines.
la dent a donc « trouvé un autre chemin » pour son développement, ce qui va rapidement s’avérer handicapant pour le cheval!
En fait en langage néophyte « la dent pousse à l’envers » et menace, à court terme de percer l’os de l’émi mandibule droite.

prmolaireinfrepousse2.jpg

Prémolaire 3 inf. repoussée

 

Lorsque j’ai rencontré ce cheval pour la première fois mon devoir fut de demander au vétérinaire bien sûr, d’effectuer une radio afin de visualiser l’orientation de la racine et décider si cette dent pouvait être « sauvée ». Aux palpations, l’animal ne présentait aucun signe de souffrance.
A l’examen des tables dentaires, aucune mobilité de la dent aucune odeur suspecte pouvant annoncer une nécrose, mais simplement une dominance (logique dans ce cas précis) de l’antagoniste (prémolaire supérieure); qui était à niveler afin de « déverrouiller » la mâchoire pour un bon mouvement masticatoire.

En accord avec la propriétaire et le vétérinaire, j’ai mis en place une stratégie afin de tenter de « sauver la dent:

Les radio m’incitèrent à tenter sur une année, un travail de nivellement en « biseaux » des deux molaires voisines, afin « d’ouvrir un passage » à la dent lésée… ceci étant une possibilité, aux vues du jeune âge et de l’excellente santé du cheval et donc, de la vigueur de la « pousse » des dents.
Ce schema explique clairement ce que les radios montraient:

schemaanomalieprmolaire.jpg

Au bout d’un an malheureusement, la dent n’a pas progressé, alors, une intervention chirurgicale du vétérinaire s’imposait pour extraire totalement la pré molaire, avant de risquer une fistule sur la mandibule… avec toutes les conséquences néfastes qui en aurait découlé: nécrose de la dent, infection des tissus, dégradation de l’état de santé générale du cheval…

l’opération à eu lieu en clinique véto bien sur, et sous anesthésie générale.
Le risque majeur de cette opération était : la fracture de l’os mandibulaire vue sa finesse… mais tout s’est bien passé, après une réduction de la couronne de la dent malade par meulage à l’électrique (tête de diamant) le vétérinaire a extrait le reste et aujourd’hui ce cheval va pouvoir reprendre le cours de sa carrière sportive, avec un soin régulier de ma part :une fois par an, afin d’empêcher la prémolaire antagoniste de pousser
anormalement dans l’espace vide laissé par l’extraction.

Cas N°3
Voici un cheval entier qui -au cours d’une bagarre avec un copain, il y a quelques années- a reçu un coup de pied dans les incisives. Vous noterez qu’une incisive pousse à l’horizontale, et que bizarrement, l’incisive de lait à sa droite (beaucoup plus petite) est toujours en place. Il n’a pas fallu grand chose pour extraire la dent de lait; pour l’incisive poussant de façon atypique, elle ne blesse pas la bouche et devrait migrer à sa place au cour des prochaines années. Toutefois, la forme prise par celle-ci reste définitive!

implantationremincisivessup.jpg

implantationremarquableincisivessup.jpg


8 réponses:

  1. courtois écrit:

    Pauvres chevaux, j’imagine qu’il doit t’arriver souvent de vouloir prendre un peu de leur souffrance pour toi, eux ne comprennent pas forcément; encore que….

  2. dominic trudel écrit:

    mon cheval a le palet enflé (une pression de sang) c’est causé par quoi? la partie supérieure est enflée!

  3. Oh oui pauvre chevaux! Une foi au stage d’été 1 dentiste ai venu dan mon club pour soigner les chevaux, apres ca Eclair mon poney préféré a saigné des dents, j’ai u tré peur mai il a dit ke ce n’été pas grave et ke maintenant il allé mieu mangé, il a été tré gentil. Défoi il faut un peu de souffrance pour aller mieu.

  4. Bonjour voici mes réponses pour Dominic et Kim:

    Tout d’abord, le palet enflé s’appelle un « lampas » c’est une inflammation de la muqueuse qui est fréquente chez les jeunes chevaux entre 2,5 et 4,5 ans en effet c’est alors, la pleine période du renouvellement des incisives de lait en incisives définitives… toutefois pour désengorger quelque peu ce palais je vais indiquer,une fois n’est pas coutume, « un vieux truc de Grand mère » qui peut apporter du confort au cheval dans ce cas: un mélange d’eau et de vinaigre (2/3 – 1/3) tiède appliqué avec une petite éponge réservée à cet effet en ouvrant gentiment la bouche comme pour mettre le mors… n’hésitez pas a vous faire aider si le cheval n’a pas une grande habitude des manipulations au niveau de la bouche.

    Mais si un lampas persiste après l’âge de 5 ans ou si il apparaît sur un cheval plus âgé il vaut mieux consulter le vétérinaire.

    J’espère avoir répondu à votre question… désolée pour le retard… je suis plus souvent sur la route que sur mon blog!

    Quant à ma réponse pour KIM:

    Effectivement Kim ne t’inquiète pas trop pour les saignements qui peuvent survenir au cours d’un nivellement, un peu à l’image de ce qui nous arrive parfois lorsque l’on se brosse les dents: saignement de gencive;
    Mais ce ne doit être en aucun cas systématique!!
    si c’est le cas il peut malheureusement, s’agir d’une mauvaise pratique, une main peu sûre des gestes trop imprécis de la part du praticien…

    merci de votre visite sur mon blog

    Cordialement

    Muriel

  5. cedric écrit:

    bonjour
    ma pouliche frisonne agée de deux ans et 4 mois a une sorte de suros en dessous de la deuxieme prémolaire
    une radiographie a été effectuée
    pour l’instant le vétérinaire ne voit rien pouvez me dire si je vous envoies les radio si pour vous il y a un probleme ou pas
    merci

  6. Caulier laurence écrit:

    Ma pouliche de 15 mois a les dents noires est ce normal ?
    merci
    laurence caulier

  7. Bonjour Laurence,

    Tout d’abord ne vous inquiétez outre mesure, votre pouliche n’est pas un cas isolé! et la coloration dentaire chez les herbivores est absolument normale et due aux aliments; mais avant tout il faut me préciser si vous parlez de la surface « frontale » (ou rostrale) des incisives ou de la surface occlusale (c’est à dire la surface de contact entre les incisives du haut et du bas)?
    dans le premier cas j’ai pu constater ce type de coloration « noire vernissée » plusieurs fois, au cours de mes huit années d’exercice, sans avoir réellement de réponse à donner hormis une possible coloration excessive due à la composition de certains aliments (par exemples ceux contenant de la mélasse) ou bien encore lorsque ce n’était pas le cas pour la composante mélasse, peut être certaines herbes (encore indéterminées ) dans les pâtures.
    dans le second cas (marques noires en surface occlusale) ceci est absolument normal… plus le cheval est jeune plus les « marques noires » (pour faire simple) sont visibles.

    quoiqu’il en soit les deux cas sont absolument sans conséquence pour la pouliche le seul test que je vous propose de faire c’est de vous approcher de sa bouche et de sentir si il y a une odeur suspecte et nauséabonde ce qui dans ce cas, pourrai être le signe d’une infection dentaire (plutôt rare chez les herbivores) et enfin si vous avez la possibilité de m’envoyer une photo de ses incisives ce sera encore plus sûr pour commenter ce dont vous me parlez.

    En espérant vous avoir « éclairé » et dans l’attente de la photo

    merci pour la visite sur le blog

    Cordialement,

  8. Ghislaine écrit:

    Bonjour Muriel,

    Comment élucider le mystère du cheval à la dentition inférieure arasée, la dentition supérieure truffée de surdents en diable, et ceci sans la moindre intervention de quelqu’humain que ce soit depuis 12 ans?

Laisser un commentaire

Equinfos |
Le Blog de LA PROSTATITE CH... |
ASSOCIATION DES MEDECINS ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alcool et consequences
| aide aux personnes difficultés
| La Drépanocytose